Au XI siècle déjà, Saillon était citée dans l’Histoire de la colline aux flancs escarpés déjà fortifiée. Les fortifications, avec les tours importantes, étaient spécialement massives sur le versant nord, car le Rhône en ce temps-là coulait au sud de la colline fortifiée.